L’entre-deux

L’entre-deux est un endroit où en général, on n’aime pas être.
On a nos instructions, on a une direction générale, on a commencé le voyage, mais on n’est pas franchement arrivé.e. Peut-être même qu’on vient juste de partir, comme Bilbo Baggins, en oubliant de prendre des mouchoirs de rechange. Et on n’a aucune idée de la durée du chemin.

L’entre-deux, c’est comme marcher sur une congère : parfois c’est stable, et parfois pas. Et on n’a pas le choix que d’y aller un pas à la fois, et de trouver patiemment son équilibre, comment placer son poids sur ses jambes. Et parfois encore, on se retrouve jusqu’aux genoux dans une humidité blanche, froide et qui crisse autour de nous, dont on doit s’extirper en essayant de ne pas se mouiller davantage. Lire la suite