La routine du matin

Bon. C’est quoi exactement ces « routines du matin » dont on nous rabat les oreilles sur le net ? Pourquoi il y a des gens qui ressentent le besoin de se lever à 5heures du matin pour faire…. quoi que ce soit ? On entend parler yoga, méditation, écrire un post de blog (eh oui, à 5h30 du matin… mazette !)… ou quoi qu’ce souât (voix de Roparz dans Kaamelott)

Bon. Première chose, PAS DE PANIQUE.
La seule et unique raison d’être d’une routine matinale est de vous faire sentir BIEN. Si vous avez un mouvement de recul rien qu’à l’idée de vous lever tôt, si votre corps a littérallement allumé les feux d’alarme du Gondor en entendant cette proposition et vous hurle « J’AI BESOIN DE DORMIR PLUS QUE ÇA »… eh bien, ne vous levez pas tôt ! VOTRE routine matinale peut très bien être « dormir autant que je veux, manger un croissant devant la dernière vidéo du Palmashow ».

C’est ça le truc à propos des routines : on entend parler beaucoup de yoga, de méditation, de faire des pompes (aaaaargh), de manger des trucs verts dans des bols ou des jus, de prendre des algues en poudre ou du maca ou du curcuma ou QUE SAIS-JE ? Mais c’est comme les affirmations positives : si la vôtre doit être efficace, elle doit vous faire PLAISIR. Elle doit vous faire du bien. Donc être créée pour vous apporter ce dont vous avez besoin. Vous ne pouvez pas juste emprunter celle de quelqu’un d’autre, à moins que vous ne l’avez essayée et trouvée positivement géniale. Des actions qui vous font sentir l’esclave de votre planning, votre agenda ou votre montre, ça ne va pas. En fait, des actions qui vous font sentir l’esclave de quoi qu’ce souât (merci encore, Roparz), ça ne va pas.

Les choses qu’on fait ont un impact, oui. Mais l’énergie dans laquelle on se trouve quand on les fait a un impact bien plus grand. Si vous avez lu Zéro Limite, par Joe Vitale et Staneley Ihaleakala Hew Len (oui, il a un long nom. Le monsieur est hawaiien. Et c’est un sacré beau nom en hawaiien), vous vous rappelez peut-être l’anecdote où Joe Vitale, après une journée de collaboration, emmène le Dr Len au restaurant, son endroit à burger préféré, et où ils mangent un cheeseburger.  Quand ils partent, Joe Vitale réalise tout d’un coup qu’il vient d’emmener un professeur de spiritualité à un restaurant de… malbouffe. (Alors, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Je pense que c’était de la malbouffe de haut niveau : pain cuit sur place, boeuf fermier juteux… Je ne suis pas en train de dire qu’il l’a emmené chez McDo. Mais une chose est certaine : ils n’ont pas franchement mangé de la salade). D’un coup, Joe Vitale est devenu tout rouge, et a demandé à Stanley Len ce qu’il en avait pensé, et si c’était OK pour lui. Eh bien le bon Mr Len lui a répondu « c’était le meilleur cheeseburger de ma vie ».
La leçon ici (et elle a été encore une fois soulignée dans une autre anecdote où Joe Vitale s’est allumé un cigare) est que notre énergie importe beaucoup plus que les choses tangibles et palpables qu’on fait. Cette énergie transforme complètement les résultats que l’on obtient de l’expérience globale. Donc OUI, un café et une tartine beurre-confiture PEUT vous faire autant de bien qu’un bol plein de choses vertes (n’y voyez pas de malice si vous êtes une chose verte. Mais quand même, évitez de manger des grenouilles vivantes).

Usez de bon sens : je ne suis pas en train de vous recommander de manger 200gr de sucre en guise de petit-déjeuner (surtout si vous êtes diabétique !) mais si un jus d’herbe de blé vous donne envie de pleurer, n’essayez pas de vous forcer !

Une routine matinale est simplement quelque chose qui doit vous mettre sur un tremplin pour le reste de votre journée. Donc le contenu va forcément changer d’un jour à l’autre, parce que vous n’êtes pas la même personne chaque jour. Des fois, vous n’aurez pas faim, et des fois, vous aurez envie de manger un sanglier sur des petits biscuits. Des fois vous aurez envie de bouger votre corps à fond, et d’autres fois, icelui corps voudra rester au fond d’une baignoire bouillante jusqu’à ce qu’il se rappelle comment marcher.

Obélix : Tu sais, Astérix, le druide Amnésix avait peut-être raison… Si je ne fais pas attention, je vais devenir gros… Je vais me mettre au régime… Je ne vais manger que des biscuits, avec peut-être un petit quelque chose dessus… Astérix : Un petit quelque chose ?… Quel petit quelque chose ? Obélix : Un sanglier par Toutatis !

En somme, votre routine doit prendre soin de :
– votre corps
– vos émotions
– votre esprit/intellect, s’il le demande

Comme on l’a vu, votre corps voudra ou ne voudra pas prendre son petit-déjeuner, voudra ou ne voudra pas faire d’exercice et d’étirements (pour les gens avec un dos qui fait mal, sachez que quelques étirements peuvent vous éviter beaucoup de douleurs. Je ne les fais pas pour « faire du sport », coyez-moi ! Je les fais parce que ne pas pouvoir respirer à cause d’un diaphragme bloqué C’EST NUL.), et il voudra un peu de soin (une douche ? Un bain ? Une coiffure ? Des vêtements de la bonne couleur pour aller avec votre humeur du jour ?)

Vos émotions ont besoin de quelque chose de schmouf pour commencer la journée. C’est le moment où vous allez faire un gros câlin à votre compagn.e.on/vos enfants/votre animal de compagnie/vous-même. Envoyer un texto ou un mail à quelqu’un que vous aimez, ça peut amorcer la pompe à joie, quelque chose de fabuleux. Quand j’étais à l’IUT, j’écrivais à ma meilleure amie et à mon copain tous les matins. Écouter de la musique qui vous booste, ou qui vous calme, ou qui vous inspire, c’est bien. Lire ou regarder quelque chose qui vous fait rire, c’est magique. Pour ma part, c’est Terry Pratchett. Une vraie thérapie au saut du lit.

Et pour finir, si vous avez un gros intellect musclé qui a besoin que vous l’utilisiez dès le matin, donnez-lui quelque chose à manger : des articles à lire ou à écrire, ou n’importe quoi qui marche pour lui. Idem si c’est votre créativité qui vous chatouille. Si vous avez besoin de chanter, danser, peindre ou tricoter avant d’aller bosser, faites-le !

Donc, on est bons ? Une routine est sur-mesure. Ne vous faites pas une entorse au cerveau en y réfléchissant, de toute façon, vous devez improviser en fonction de vos besoins du jour. De temps en temps, je dois absolument me faire des crêpes parce que c’est la seule chose que mon corps a envie de manger. D’autres fois, je serai à 8h20 devant le magasin pour acheter du lait, parce qu’il n’y en a plus. Et dans les cas extrêmes, je vais faire 30 minutes de transport pour aller prendre mon café à un endroit bien précis (chez Bob au Mk2 Bibliothèque, si vous voulez tout savoir.).
Traitez-vous bien ! Imaginez que c’est votre meilleur.e ami.e qui s’occupe de vous !

Le yoga, la méditation, se tirer une carte, oui, c’est bien. Mais c’est bien parce que ça vous botte. Pas parce que c’est à la mode ou que votre coach/guérisseu.se.r/prof le fait.
Il n’y a qu’un seul vous sur terre, donc n’essayez pas de l’habiller avec les habits de quelqu’un d’autre ;)