Gratitude, jour 5 : s’attirer de l’argent d’une façon magique

Ce chapitre du livre a été particulièrement difficile pour moi, car j’avais beaucoup d’insécurité vis à vis de l’argent. Je le savais très bien, et c’est notamment pour remédier à cela que j’avais décidé de relire le livre de Rhonda Byrne « La Magie ». Énormément de petits signes très clairs me sont arrivés en quelques jours, et pour cela, j’ai décidé de vous faire un article beaucoup plus long que d’habitude, afin de détailler la théorie et la pratique de ce chapitre.

L’argent est un sujet tabou, ou gênant pour beaucoup d’entre nous

On a peur d’attirer les jalousies si l’on a de l’argent, on a peur de le perdre, on a honte de dire qu’on n’en a pas beaucoup… C’est certain que la majorité d’entre nous s’identifie un peu à son compte en banque, et détermine son succès dans la vie en fonction de sa richesse pécuniaire… et bien souvent, on se critique de gagner « seulement » un certaine niveau de revenu… et tout cela n’est vraiment pas bon pour nous. Lire la suite

Gratitude, jour 4 : une santé magique

La santé est une des choses de notre vie où nous faisons le plus de « pas vu, pas pris ». C’est à dire que nous ne nous rendons pas compte à quel point la santé est importante tant qu’elle est intacte. C’est quand nous attrapons un simple rhume, ou que nous nous coupons le doigt à un endroit embêtant que nous réalisons à quel point jouir d’une bonne santé est un truc super.

  Santé magiqueLe but de ces paroles n’est pas d’être culpabilisant. On se dit bien trop souvent qu’on « crache dans la soupe » ou qu’on est ingrat, et ce n’est pas en s’accusant de la sorte que l’on devient plus gratitulant (ce mot n’existait pas encore il y a 15 secondes, vous avez vu ?).
On peut, au contraire, saupoudrer un peu de « poussière de fée » sur notre perception de la santé, et avoir envie tous les jours de remercier notre corps pour tout ce qu’il fait pour nous, de manière « normale ». Tous les jours, mes papilles me font goûter les choses que je mange, et c’est fantastique. Tous les jours je peux courir, grimper sur une chaise pour attraper l’essoreuse à salade qui est en haut du buffet, et c’est super. Tous les jours je peux lire les toutes petites lettres en bas de contrats, et c’est génial ! Lire la suite

Gratitude, jour 3 : les relations magiques

C’est le troisième jour de ma « cure de gratitude » guidée par le livre « La Magie » de Rhonda Byrne. Je commence à sortir de ma zone de confort, car les « procédés magiques » s’empilent. Le premier jour, on fait le procédé 1, le deuxième jour, on fait les procédés 1 et 2. Mon perfectionnisme commence à me titiller sérieusement, car aujourd’hui, je vais ajouter le procédé 3… et il fait appel à… des photos !

Le principe d’abondance s’applique à tous les domaines de notre vie

amis Pas uniquement le domaine matériel. La gratitude fonctionne aussi pour concrétiser et soigner de merveilleuses relations : elle change la manière dont on voit les gens.
Elle contrecarre notre tendance névrotique à voir le mal partout. Oh, nous faisons ça pour nous protéger, c’est bien clair. Nous pensons qu’en nous méfiant des gens, nous éviterons qu’ils nous blessent. C’est tout le contraire qui se produit : en nous méfiant des gens, nous relevons beaucoup plus les petites « pétouilles » et nous voyons de moins en moins les bons côtés. Lire la suite

Gratitude, jour 2 : le caillou magique

Hier, j’ai mis en pratique le procédé magique de Rhonda Byrne n°1 : lister 10 objets de gratitude au réveil. Chaque jour durant 28 jours, Rhonda Byrne nous donne un procédé supplémentaire qui nous permet d’infuser le réflexe de la gratitude dans notre vie. Je rappelle que tout ce qui n’est « pas vu » n’est « pas pris », c’est à dire que tout ce que l’on « oublie » d’apprécier n’a pas de valeur à nos yeux, ce qui nous fait vivre du manque. Et le pas est vite franchi de « je n’ai pas assez » à « je ne suis pas assez ». En ayant de la gratitude pour ce que nous avons, nous prenons conscience que c’est nous qui l’avons créé/suscité/attiré/provoqué/remarqué, que nous sommes donc co-créateurs de notre bonheur. Et cela nous permet d’avoir de la gratitude envers nous-même pour avoir créé ces circonstances agréables dans notre vie. C’est aussi un antidote puissant à l’auto-sabotage !

Le deuxième procédé fait appel à un caillou…

IMG_4118L’idée est toute simple : quand nous n’avons pas encore l’habitude de formuler notre gratitude en toutes lettres (fut-ce mentalement), un petit pense-bête nous aide beaucoup !
Celui qui est préconisé par Rhonda Byrne est un caillou, qu’elle nous invite à mettre sur notre table de nuit pour que nous le voyions tous les soirs avant de nous endormir.

L’exercice suggéré est que, en voyant le caillou, nous pensions à la meilleure chose qui nous est arrivée aujourd’hui. Pourquoi la meilleure ? Parce que cela nous oblige à nous rappeler toutes les bonnes choses qui nous sont arrivées, afin de décider laquelle était la meilleure. Malin, non ? Lire la suite